Échos : chercheurs, cinéastes, presse, etc

Dans Brecha, Maria José Santacreu signe un article très documenté. Le sort d'Heynowski et Scheumann semble réglé. Il reste des questions en suspens auxquelles nous répondrons documents à l'appui.

Dans Brecha, Maria José Santacreu signe un article très documenté.
Le sort d’Heynowski et Scheumann semble réglé.
Il reste des questions en suspens auxquelles nous répondrons documents à l’appui.

Uruguay, 4 juillet 2014

Lejos de Chile (Loin du Chili, ici sa version pdf)… On appréciera l’ironie du titre, écho à la séquence de Jean-Luc Godard dans le film de Chris Marker, « Loin du Vietnam » – séquence évoquée dans la page d’accueil de ce blog, H&S, l’imposture.

María José Santacreu consacre un long article très documenté à l’affaire Heynowski-Scheumann-Herberg dans la revue uruguayenne BrechaBrecha, héritière de la revue Marcha, est une revue de référence pour toute la gauche latino-américaine. On attend les réactions au Chili à cet article.

À raison prudente, Maria José Santacreu laisse des questions en suspens. Nous y répondrons documents à l’appui. Il serait temps aussi que l’autre partie, celle des amis et défenseurs d’Heynowski et Scheumann, produisent des documents d’archives authentiques et probants à l’appui de leurs « témoignages ».

.

Uruguay, 28 juin 2014

Dans El Pais (Uruguay), un article de Guillermo Zapiola, critique de cinéma et collaborateur de la Cinemateca Uruguaya.

Dans El Pais (Uruguay), un article de Guillermo Zapiola, critique de cinéma et collaborateur de la Cinemateca Uruguaya.

Guillermo Zapiola  a signé le 28 juin 2014 dans le quotidien uruguayen El Pais, le premier article en Amérique latine qui tient pour acquise l’imposture de Walter Heynowski et Gehrard Scheumann au Chili.

L’Uruguay, dont la cinémathèque a été créée dès 1952, bénéficie d’une sérieuse culture cinéphilique.

.

.

.

Quarante après, 11 septembre 2013 : en dessous de l'interview de Walter Heynowski, le correspondant à Madrid du Neues Deutschland, Ralf Streck, présente une version plus proche de la vérité, celle de Miguel Herberg.

Quarante après, 11 septembre 2013 : en dessous de l’interview de Walter Heynowski, le correspondant à Madrid du Neues Deutschland, Ralf Streck, présente une version plus proche de la vérité, celle de Miguel Herberg.

L’interview de Walter Heynowski publié dans le Neues Deutschland du 9 septembre 2013 (voir ci-contre) est suivi en bas de page d’un article de Ralf Streck, correspondant de ND en Espagne. Ce dernier a eu accès aux documents de Miguel Herberg. C’est l’annonce de la parution de l’article de R. Streck qui a conduit Walter Heynowski à reconnaître, dans cette interview, pour la première fois, n’avoir jamais été au Chili sous la dictature et donc n’être jamais entré dans les camps de Chacabuco et de Pisagua.

 .

.

.

.

.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *