Qui paie en cas de fuite d’eau ?

Les fuites d’eau causées par un défaut d’entretien (non remplacement d’un joint) ou défaut d’utilisation (utilisation des toilettes en tant que poubelle ou compost) sont à la charge du locataire. Le défaut d’entretien ou d’utilisation est expertisée par l’artisan intervenant pour la fuite.
Pour simplifier, en cas de fuite sur un joint c’est à 99% à la charge du locataire, sauf en cas de joint encastré.

Le propriétaire prend à sa charge tout ce qui n’est pas du à un défaut d’entretien ou d’utilisation ainsi que toutes les réparations dues à la vétusté, la malfaçon ou les catastrophes naturelles.
Soit la plupart du temps le remplacement des appareils trop vétustes, la réparation de canalisation percée ou les fuites d’eau encastrées auxquelles le locataire n’avait pas accès.